Elie Cohen - directeur de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po et membre du CAE

Recherche thématique

loupe

Réformes

Articles portant sur ce thème :

Voir la vidéo.
Au plus bas dans les sondages après un an de pouvoir, Nicolas Sarkozy s’est prêté, jeudi soir, au jeu des questions lors d’une interview télévisée en direct de l’Elysée. Un grand oral où le chef de l’Etat a reconnu la "déception" des Français et des "erreurs" tout en affichant sa volonté de tenir le cap de la réforme.
Reconnaître les erreurs et maintenir le cap. A huit reprises, hier soir, lors de son interview télévisée, Nicolas Sarkozy a répété qu’il avait commis des erreurs. Certes, de communication (...) [lire]

Voir l’émission en ligne
La réforme de l’Etat et la révision générale des politiques publiques sont lancées. Une salve de 166 mesures qui doit faire économiser 7 milliards d’euros d’ici 2 011 et qui pourrait être complétée d’ici cet été par un train de réformes comparables.
Quelques semaines après les élections municipales et la publication du déficit public, l’heure est à l’économie. Nicolas Sarkozy a présenté, à l’issue du Conseil de modernisation des politiques publiques, vendredi 4 avril 2008, 166 mesures visant à réduire (...) [lire]

La crise financière risque-t-elle de s’étendre ? Faut-il parler de récession aux Etats-Unis ? Quels sont les risques pour l’Europe, pour la France ? Faut-il redouter une hausse des taux de crédit, une stagnation immobilière, de l’inflation, et un ralentissement de la croissance ?
Voir la vidéo en ligne
Le Duel
• Mathilde Lemoine
Directrice des études économiques, HSBC France
• Elie Cohen
Directeur de recherche au CNRS
Professeur à Sciences Po
Membre du Conseil d’Analyse Economique
• Dominique Plihon (...) [lire]

Voir la vidéo
Voir sur le site de France 2
Les invités :
Xavier Bertrand
Ministre du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité
Elisabeth Guigou
Députée de Seine-Saint-Denis (PS)
Ancienne ministre de l’Emploi et de la Solidarité
Jacques Attali
Président de la Commission pour la libération de la croissance
Ancien conseiller spécial de François Mitterrand
Jean-Claude Mailly
Secrétaire Général de FO
Nicolas Beytout
Directeur de la rédaction du Figaro
Nicolas Domenach
Directeur adjoint de la (...) [lire]

Écouter l’émission
11h-12h : Faut-il sélectionner les étudiants à l’entrée des universités ?
Louis Vogel, Président de l’université de Paris 2 Panthéon Assas.
Elie Cohen, Directeur de recherche au CNRS, Membre du Conseil d’analyse économique.
Benjamin Vételé, Vice-Président du syndicat étudiant Unef. [lire]

Par Philippe Chalmin et Elie Cohen
L’art de la réforme est bien difficile à exercer en France. Notre drame est que nous ne savons pas débattre et il nous manque l’art de construire des consensus.
Voici donc quelques idées pour refaire la France ! Le lecteur l’aura senti, il y a parmi nous quelques divergences, mais celles-ci ne pourraient empêcher la réalisation de ce « programme commun de la France » vers lequel tendent tant de gens convaincus du bien commun en France - et il y en a même parmi les (...) [lire]

Peu de fusions s’imposent avec une évidence économique aussi manifeste que celle de Suez et de Gdf. Le contexte energétque, les impasses stratégiques de Suez comme de GdF, les besoins d’investissement pour assurer la sécurité d’approvisionnement : tout milite pour une fusion de ces deux entreprises. Et pourtant, rarement le débat politique aura été aussi vif, les stratégies alternatives autant débattues et l’issue plus incertaine.
La fusion permet d’abord de faire de deux poids moyens un poids lourd (...) [lire]

La France vient de se livrer avec le CPE à l’un de ses psychodrames coutumiers. La séquence en est immuable : réforme autoritaire, soulèvement du peuple étudiant, socialisation politique d’une classe d’âge dans la rue, appel au souverain, retrait de la loi, institution solennelle d’une commission ... pour enterrer le problème ! Certes la critique de la Commission Emploi-Université est aisée mais comment ne pas y céder quand on sait que le débat sélection-orientation avait déjà opposé le Général de Gaulle à Georges (...) [lire]

Ainsi la France « vivrait au dessus de ses moyens » ce parler vrai a fait sensation, mais il a aussi ses exigences.
Non, un Etat ne fonctionne pas comme un ménage : les déficits et l’endettement n’ont pas le même sens lorsqu’on dispose du monopole de la taxation ou que l’insolvabilité personnelle vous mène devant les tribunaux. La vraie question est ailleurs : pourquoi, seule parmi les pays développés, la France, a accru au cours des 10 dernières années la part de la dépense publique dans le PIB ?
Non, les (...) [lire]

Par Philippe Aghion et Elie Cohen
Le recul du gouvernement sur le recrutement statutaire de 550 jeunes chercheurs ouvre la voie à un débat lucide sur l’avenir de la recherche française. Rien ne serait pire, une fois levé cet abcès de fixation, que de retomber dans les ornières du débat entre défenseurs du statu quo et réformateurs désargentés. Puisque J.Chirac, après les gouvernements japonais, allemand et britannique, a compris les enjeux de l’économie de la connaissance et a annoncé à son tour une Loi de (...) [lire]

Le débat sur la réforme du système de santé est lancé. Trois idées paraissent faire consensus parmi les décideurs : il faut maîtriser les dépenses de santé, en partager la charge entre assurances, mutuelles et sécurité sociale et responsabiliser financièrement le patient.
Mais pourquoi faudrait-il limiter les dépenses de santé  ? Chacun de nous aspire légitimement à vivre en bonne santé et nul ne voit de raison a priori de stimuler la consommation de loisirs et de limiter la consommation de services de santé. L’aspiration (...) [lire]

Dans le dictionnaire des idées reçues, au chapitre hôpital public, on lisait, il y a peu encore, qualité des soins, sacerdoce des hospitaliers, offre surabondante de lits mais insuffisante pour le long séjour, inégalités régionales et variété des coûts pour une même pathologie. Bref, les maux dont souffrait l’hôpital public, au moment de la réforme Juppé, étaient liés d’avantage à l’inertie d’une offre globalement excédentaire qu’à une quelconque pénurie.
7 ans plus tard il n’est question que d’engorgement, de pénurie, de files (...) [lire]

Pour :
Dans un contexte de libéralisation de l’économie et d’intégration européenne, le problème de savoir si on libéralise ou non l’électricité se pose d’une manière particulière. Il faut tenir compte de certaines contraintes. Seule une politique publique peut faire de la prévision à long terme et tenir compte des nécessités écologiques (lutte contre l’effet de serre).
En outre, les Français estiment que la tarification doit être identique sur tous les points du territoire et qu’il est normal de donner à tous un accès à (...) [lire]


Haut de page