Elie Cohen - directeur de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po et membre du CAE

Recherche

Gouvernance mondiale

C.A.E., 2002.

Rapport du CAE par Pierre Jacquet, Jean Pisani-Ferry, Laurence Tubiana, édité par La Documentation Française.
Commentaire d’Elie Cohen.

Télécharger le PDF

Acheter ce livre

(JPG) Comment gouverner la mondialisation en l’absence de gouvernement mondial ? Quel doit être le rôle des institutions internationales - FMI et Banque mondiale, OMC, mais aussi organisation(s) de l’environnement, OMS ou OIT - auxquelles revient cette fonction de gouverner sans gouvernement ? Telle est l’interrogation que traduit le terme de gouvernance et à laquelle ce volume tente de répondre. Le rapport aborde ainsi des questions controversées : celle des institutions internationales, de leur mandat et de la manière dont elles en rendent compte ; celle des normes qui guident l’action publique internationale et de la prééminence, voulue ou subie, des normes de l’échange ; celle du rôle des États dans le pilotage de cet appareil institutionnel multilatéral. Nourri de dix-sept contributions analytiques très diverses, dont certaines émanent de juristes ou adoptent le point de vue du politologue, le rapport de synthèse de Pierre Jacquet, Jean Pisani-Ferry et Laurence Tubiana se fait aussi l’écho des débats que suscite la mondialisation. Critiques à l’égard du mode de gouvernance hérité de l’après-guerre, dont ils considèrent qu’il n’est plus à la mesure des défis de la mondialisation, les auteurs examinent des schémas alternatifs de gouvernance mondiale, proposent des principes pour guider les choix institutionnels et formulent des propositions pour une gouvernance rénovée. Après les rapports sur l’architecture financière internationale, les négociations commerciales ou le développement, voici une nouvelle contribution du CAE aux débats sur la mondialisation.

Télécharger le PDF

Acheter ce livre

Haut de page