Elie Cohen - directeur de recherche au CNRS, professeur à Sciences Po et membre du CAE

Recherche thématique

logo-resultats

Politique intérieure


Politique intérieure

Articles portant sur ce thème :

Voir la vidéo
L’on s’était pris à croire à une rapide sortie de crise, lorsque, la semaine dernière, le gouvernement et la CGT se fendaient chacun d’un geste destiné à ouvrir la voie des négociations. Mais au sixième jour de grève dans les transports en commun contre la réforme des régimes spéciaux de retraite, les assemblées générales décident massivement de reconduire le mouvement pour, au moins, vingt-quatre heures.
De négociations, il est pourtant toujours question. Fixée au 21 novembre 2007 à 15 heures, elles devraient (...) [lire]

Voir l’émission en ligne
"Un trou d’air". C’est en ces termes que François Fillon a décrit, sur TF1, le 30 mars 2008, la conjoncture économique française. Face à des indicateurs - hors chômage - au rouge, le Premier ministre entend poursuivre les réformes engagées et refuse de parler d’un plan de rigueur. François Hollande, lui, accuse le gouvernement de "dissimulation" sur la situation réelle.
Il y a d’abord eu la révision à la baisse des hypothèses de croissance pour l’année 2008 puis la révision à la hausse du déficit (...) [lire]

Voir la vidéo.
Une semaine après la grève des fonctionnaires, les salariés du public et du privé descendent dans la rue à l’appel de l’ensemble des syndicats. Ils s’opposent au projet gouvernemental sur les retraites prévoyant un allongement de la durée de cotisation à quarante et un ans de 2009 à 2012 sur fond de polémique sur les 35 heures.
Des centaines de milliers de manifestants, salariés du public et du privé, ont battu le pavé dans plus de quatre-vingt villes de France, ce jeudi 22 mai 2008, à l’appel des (...) [lire]

Voir la vidéo.
Au plus bas dans les sondages après un an de pouvoir, Nicolas Sarkozy s’est prêté, jeudi soir, au jeu des questions lors d’une interview télévisée en direct de l’Elysée. Un grand oral où le chef de l’Etat a reconnu la "déception" des Français et des "erreurs" tout en affichant sa volonté de tenir le cap de la réforme.
Reconnaître les erreurs et maintenir le cap. A huit reprises, hier soir, lors de son interview télévisée, Nicolas Sarkozy a répété qu’il avait commis des erreurs. Certes, de communication (...) [lire]

Voir l’émission en ligne
La réforme de l’Etat et la révision générale des politiques publiques sont lancées. Une salve de 166 mesures qui doit faire économiser 7 milliards d’euros d’ici 2 011 et qui pourrait être complétée d’ici cet été par un train de réformes comparables.
Quelques semaines après les élections municipales et la publication du déficit public, l’heure est à l’économie. Nicolas Sarkozy a présenté, à l’issue du Conseil de modernisation des politiques publiques, vendredi 4 avril 2008, 166 mesures visant à réduire (...) [lire]

Voir la vidéo
Ségolène Royal a présenté, le 11 février 2007, les 100 mesures de son "pacte présidentiel", élaborées à partir des idées issues de plus de 5 000 débats participatifs. Au cours d’un grand meeting, qui s’est tenu à Villepinte, la candidate du Parti socialiste à l’Elysée a affirmé vouloir construire une "France neuve", alors que la droite a aussitôt dénoncé l’absence de chiffrage de ses propositions.
Dans un discours de deux heures, Ségolène Royal a défendu son programme devant près de 20 000 de militants et l’establishment (...) [lire]

Le chômage est repassé au-dessus des 2 millions en octobre, avec 46 900 demandeurs d’emploi supplémentaires en France. De mauvais chiffres qui pourraient grossir avec la crise, alors que le 1er janvier 2009, le futur Pôle emploi doit ouvrir ses portes.

Il faut remonter à mars 1993 pour retrouver une hausse mensuelle du chômage plus forte que celle enregistrée lors de ce mois d’octobre 2008. D’après les chiffres du ministère du Travail, le nombre des demandeurs d’emplois inscrits à l’ANPE en catégorie 1 a bondi de 46 900 par rapport au mois de septembre. Cette augmentation de 2,4 % sur un mois, la huitième depuis le début de l’année, confirme une nouvelle fois la dégradation observée depuis six mois sur le front de l’emploi en France.

[lire]

Malgré les plans de relance, les baisses de taux d’intérêt ou appels au calme des grands argentiers, les valeurs continuent à faire le yo-yo sur les marchés boursiers. Sur fond de crainte de récession mondiale, nombre d’entreprises annoncent des suppressions d’emplois. [lire]

voir la vidéo
Plus de 80 % des salariés d’Airbus se sont mobilisés, le 6 mars 2007, contre le plan de restructuration qui avait été détaillé une semaine auparavant. S’étant transformé en enjeu de la campagne présidentielle, ce brûlant dossier mobilise les candidats, qui se divisent sur le rôle de l’Etat mais affichent leur souci de défendre l’emploi.
Le 28 février 2007, le constructeur aéronautique annonçait son plan de restructuration, nommé "Power 8", prévoyant la suppression de 10 000 emplois sur ses seize sites européens. La (...) [lire]

La France vient de se livrer avec le CPE à l’un de ses psychodrames coutumiers. La séquence en est immuable : réforme autoritaire, soulèvement du peuple étudiant, socialisation politique d’une classe d’âge dans la rue, appel au souverain, retrait de la loi, institution solennelle d’une commission ... pour enterrer le problème ! Certes la critique de la Commission Emploi-Université est aisée mais comment ne pas y céder quand on sait que le débat sélection-orientation avait déjà opposé le Général de Gaulle à Georges (...) [lire]

A peine intronisé, Nicolas Sarkozy s’envolait pour Toulouse rencontrer les syndicats d’EADS. Avec ce dossier, le nouveau chef de l’Etat a trouvé un chantier à la mesure de son zèle et de son ambition. Pourtant au terme de sa visite à Toulouse trois remarques s’imposent : les engagements de campagne connaissent une obsolescence rapide, dans le domaine industriel Nicolas Sarkozy est bien un président activiste, et enfin il ne craint pas le bras de fer avec nos partenaires allemands, ce qui l’obligera à (...) [lire]

Etablir des diagnostics, présenter des solutions alternatives, évaluer l’impact de tel ou tel programme, faire la différence entre ce qui relève du pouvoir immédiat des autorités nationales et ce qui n’en relève pas (règles OMC, euro, UE) : telles sont les limites fixées à cet exercice collectif.
La campagne électorale qui démarre emprunte aux classiques de la vie politique : conquête du pouvoir et exercice du pouvoir obéissent à des logiques différentes. Dès lors, les propos de campagne engagent peu et n’éclairent que (...) [lire]

Par Philippe Chalmin et Elie Cohen
L’art de la réforme est bien difficile à exercer en France. Notre drame est que nous ne savons pas débattre et il nous manque l’art de construire des consensus.
Voici donc quelques idées pour refaire la France ! Le lecteur l’aura senti, il y a parmi nous quelques divergences, mais celles-ci ne pourraient empêcher la réalisation de ce « programme commun de la France » vers lequel tendent tant de gens convaincus du bien commun en France - et il y en a même parmi les (...) [lire]

Brillante à bien des égards, la stratégie réformatrice de Nicolas Sarkozy est pourtant en passe d’échouer. Il a en effet commis trois erreurs dont les effets cumulés le privent progressivement de toute marge de manœuvre. [lire]

C’est une affaire entendue : cette crise met un terme à 25 ans de domination absolue du marché sur la politique, de la déréglementation sur la régulation, de la cupidité des financiers sur l’esprit du capitalisme entrepreneurial. Pour une opinion publique en prise avec le chômage, l’érosion du pouvoir d’achat et la peur de l’avenir, le spectacle de dirigeants faillis grassement rémunérés ne peut que nourrir un anti-capitalisme atavique que Nicolas Sarkozy a réussi à capter parfaitement, quitte à asphyxier un petit (...) [lire]

Il faut écouter les voix qui s’expriment au Parlement et notamment celle d’élus de l’UMP réputés proches de Nicolas Sarkozy. Ils ont joué un rôle décisif dans la Loi actuellement débattue au Parlement. Ils sont les acteurs d’une formidable régression politique dont il faut craindre dans l’avenir des retombées délétères sur l’intégration européenne, la politique économique et la réforme de l’Etat.
Alors qu’il était possible de lever la règle des 70% de propriété publique qui limite les mouvements stratégiques de GdF au nom des (...) [lire]

P.S.

Articles portant sur ce thème :

Voir la vidéo
Alors que les conseils d’administration de GDF et Suez viennent d’approuver la fusion de leurs deux entreprises - qui donnera naissance à l’un des plus grands groupes mondiaux du secteur de l’énergie -, c’est une rentrée politique placée sous le signe de l’économie qui se dessine, au 3 septembre 2007.
En témoigne la présence inédite du président de la République à l’université d’été du Medef, le 31 août 2007. Si Nicolas Sarkozy est un habitué de ce rassemblement, il venait cette fois prononcer, en qualité de (...) [lire]

Voir la vidéo
Ségolène Royal a présenté, le 11 février 2007, les 100 mesures de son "pacte présidentiel", élaborées à partir des idées issues de plus de 5 000 débats participatifs. Au cours d’un grand meeting, qui s’est tenu à Villepinte, la candidate du Parti socialiste à l’Elysée a affirmé vouloir construire une "France neuve", alors que la droite a aussitôt dénoncé l’absence de chiffrage de ses propositions.
Dans un discours de deux heures, Ségolène Royal a défendu son programme devant près de 20 000 de militants et l’establishment (...) [lire]

Royal : demandez le programme !
Telos, 15 février 2007.
Dans > Communication > Internet.
thèmes traités : P.S. |
Ségolène Royal avait placé la barre très haut. Après un long silence troublé par quelques déclarations approximatives, elle devait délivrer un programme articulé et exhaustif, fidèle aux orientations du PS, inspiré des débats participatifs. Autant dire une mission impossible, tant les contradictions entre ces trois orientations étaient manifestes. Pourtant, à en croire les commentateurs, elle a franchi cette redoutable épreuve avec compétence, émotion et autorité. Ségolène Royal aurait-elle gagné en un discours cette « capacité (...) [lire]

Socialistes encore un effort pour devenir ce que vous êtes !
Tribune Socialiste, septembre 2007.
Dans Communication > Presse > 2007.
thèmes traités : P.S. |
Les Français ont pris l’habitude de plébisciter localement les socialistes pour leur gestion sérieuse et solidaire et de les sanctionner nationalement pour un discours ultra-gauche fondé sur le déni de la réalité. Les défaites nationales répétées ont cette vertu d’inviter à la lucidité, à l’ouverture et parfois même à la refondation. Dans ces moments, le retour aux valeurs qui fondent l’identité socialiste peut être utile.
Les socialistes étaient internationalistes parce qu’ils avaient appris la leçon des guerres et parce (...) [lire]


Haut de page